Que vous soyez en zone urbanisée ou en pleine campagne, que cela soit pour votre résidence principale ou votre résidence secondaire, vous rêvez d’une « oasis de fraicheur » en plein été : une piscine !!

 

Il peut s’agir d’une piscine, d’un couloir de nage ou d’un bassin, qu’il soit chauffé ou non. Mais l’une des questions essentielles avant de se lancer est de savoir où et comment la disposer ?

Son emplacement doit être choisi avec soin car il ne tient pas au hasard. Il faudra parfois faire quelques concessions, il faut donc définir les critères qui vous semblent les plus importants.

 

Les éléments naturels

 

Comment exposer la future piscine par rapport au soleil ?

 

C’est le premier critère et les seuls s’il ne doit y en avoir qu’un. L’idéal est de pouvoir profiter de sa piscine ensoleillée au minimum entre 10h et 17h. Il s’agit là d’un critère de confort mais pas seulement. Se baigner dans une piscine à l’ombre est moins agréable ainsi que de se reposer à ses abords s’il n’y a pas de soleil, mais l’ensoleillement de son emplacement permettra également de gagner quelques degrés supplémentaires de manière naturelle. Si vous souhaitez installer des panneaux solaires dans le cadre d’un système de chauffe cela sera encore plus important.

 

Protéger sa piscine du vent

 

L’emplacement de votre piscine devra également être déterminé par rapport à son exposition au vent. Ce dernier peut refroidir la température de l’eau, être désagréable lorsque vous sortez de la piscine mais aussi transporter des « déchets » jusque votre bassin.

Ainsi prévoyez de placer les skimmers face aux vents dominants pour faciliter le courant de l’eau dans leur direction et ainsi évacuer plus facilement les éventuels déchets portés par le vent. Le système de refoulement sera quant à lui positionné à l’opposé « dos au vent ».

S’il n’est pas possible de positionner la piscine à proximité d’un mur qui arrêtera les vents, pensez à la protéger avec des palissades ou une haie de végétaux à feuilles persistantes par exemple.

 

La végétation aux abords de la piscine

 

Même si profiter pleinement de son jardin durant sa baignade est a priori très agréable, avoir des arbres trop proches de la piscine cela entraine plusieurs désagréments : être à l’ombre à un moment de la journée et surtout passer l’épuisette pour enlever les feuilles, branches et autres déchets végétaux. La piscine sera donc idéalement construite loin des arbres à feuillages caducs mais également des conifères dont les aiguilles peuvent entraver le bon fonctionnement des systèmes de filtration. Mais il faudra également veiller à ne pas avoir trop de végétation attirant les insectes qui sont attirés par l’eau.

 

 

Le terrain

 

Le sol idéal pour une piscine est un terrain plat, stabilisé et sans humidité. En cas de doute il est fortement conseillé, et parfois obligatoire, de réaliser une étude de sol au préalable.  Vous pouvez également consulter le fichier de recensement d’implantation des canalisations pour éviter d’en détruire une lors de votre chantier (cf. téléservice « construire sans détruire »). La prise en compte de la nature du sol aura pour conséquence d’assurer la longévité de votre piscine.

 

La disposition du terrain

 

Si votre terrain est en pente, il n’est pas conseillé d’installer la piscine en bas de la pente, et si vous la positionnez au milieu de la pente il sera nécessaire d’effectuer des travaux d’adaptation. Si votre terrain est plutôt en forme de cuvette, il sera nécessaire de l’aplanir et de mettre en place un système de drainage.

 

 

La nature du sol

 

Un sol inapproprié pourrait entrainer des surcoûts et des travaux supplémentaires. Si vous trouvez une présence d’eau, il sera nécessaire d’installer un système de drainage.

Si le sol est constitué de remblai, ce dernier est considéré comme propre à la construction lorsqu’il a moins de 30 ans d’existence, mais dans ce cas une étude de sol sera impérative et pourra vous amener à réaliser des travaux de terrassement, un drainage ou un renforcement.

Si votre sol est calcaire, il est alors idéal pour l’installation d’une piscine.

Si le sol est plutôt sablonneux, il manquera de stabilité et il sera nécessaire de réaliser des travaux de renforcement, de drainage et aménagement d’un puits de décompression.

En cas de sol argileux, les fluctuations du taux d’humidité pourraient entériner de graves dégâts sur la piscine. Il sera donc nécessaire de prévoir un système de drainage, remblayer le cas échéant et installer un puits de décompression.

 

 

Intégrer la piscine dans le « paysage » de votre maison

 

Aménagements attenants à la piscine

 

Lorsque vous imaginez la construction d’une piscine vous allez également envisager des aménagements attenants. Il faudra alors penser à tenir compte d’un espace suffisant pour construire un pool house et un abri de piscine par exemple. En raison de la règlementation en vigueur il faudra aussi dès le début de votre projet réfléchir au système de sécurité qui sera installé : couverture, alarme déclenchée par les mouvements de l’eau ou encore barrière… Cela aura effectivement un impact sur l’implantation du bassin.

 

Distance par rapport à votre maison

 

Si vous souhaitez garder un œil sur vos enfants durant leurs baignades, avoir un accès rapide au bassin ou encore installer les locaux techniques de votre piscine dans le sous-sol de votre maison il faudra installer cette dernière proche de votre habitation.

A contrario, si vous souhaitez avoir la tranquillité lorsque vous vous baignez ou vous créer un véritable espace détente avec vestiaire, douche et/ou cuisine d’été, il faudra si votre terrain vous le permet choisir une implantation à distance de votre maison.

 

 

Côté réglementation

 

Le Plan local d’urbanisme de votre commune dicte les contraintes et obligations imposées quant à la construction d’une piscine. Une distance minimale doit être respectée jusqu’à la propriété des voisins mais également jusque la voie publique. Lorsque la déclaration de travaux sera déposée ces éléments seront vérifiés. Si vous êtes à proximité d’un monument ou site classé, vous pourrez être soumis à une autorisation des Bâtiments de France.

 

Pour vous soustraire à ces contraintes pensez à la piscine hors sol !

 

Vous avez des projets de travaux d’installation de piscine ? N’hésitez pas à nous contacter ! Nous vous accompagnerons dans l’élaboration de votre projet et vous apporterons le savoir-faire et le conseil de nos partenaires.