Les beaux jours arrivent, vous souhaitez entretenir votre jardin et pouvoir entreposer vos outils de jardinage et les jeux d’extérieur dans un abri dédié.

 

Nous allons vous donner quelques conseils à connaitre avant l’installation de votre abri de jardin.

 

Ai-je le droit d’installer un abri de jardin ?

 

Si vous habitez dans une copropriété et avez la chance de bénéficier de la jouissance d’un jardin, il vous faudra vérifier sur le règlement de copropriété si vous êtes autorisé à installer un équipement tel qu’un abri de jardin ou armoire de rangement, même démontable.

Si vous êtes propriétaire d’une maison disposant d’un jardin, il faudra vérifier les obligations imposées par le plan local urbanisme (PLU) de votre commune. Ce dernier pourra indiquer de manière générale la constructibilité de la zone, les règles applicables au terrain mais également les matériaux utilisables ou ceux qui sont proscrits.

 

En fonction de la taille de l’abri envisagée, et de sa surface de plancher, il sera nécessaire d’obtenir une autorisation d’urbanisme.

De manière résumée les règles sont les suivantes :

  • Si votre abri de jardin n'excède pas les 5 m², aucune formalité n'est à entreprendre
  • Entre 5 et 20 m², une déclaration de travaux en mairie est nécessaire
  • Au-delà de 20 m², il vous faut déposer une demande de permis de construire.

 

L’emprise au sol représente la totalité de la surface projetée au sol par le bâtiment, en incluant tous les débords et surplombs (loggias, balcon, auvent...).

La surface de plancher quant à elle est constituée de la surface au sol des espaces clos et couverts, sous une hauteur de plafond supérieure à 1,80 m.

 

Vous pourrez également vous renseigner sur le site de notre partenaire Permettezmoideconstruire qui consacre un article complet sur les autorisations d’urbanisme en cas d’installation d’un abri de jardin.

 

 

Choisir son modèle

 

L’offre en matière d’abri de jardin est très fournie. Il en existe en kit, dans de nombreuses grandes surfaces de bricolage et/ou jardinage. Mais vous pouvez également le dessiner pour le faire fabriquer.

 

En tout état de cause, il est impératif de réfléchir en amont de l’usage que vous voudrez en faire. Qu’il s’agisse de stockage, atelier de bricolage, ou carrément pièce de vie, la surface en dépendra.

A titre d’exemple :

  • un abri d’une surface inférieure à 5 m² vous permettra de stocker une tondeuse et des outils
  • un abri d’une surface entre 5 et 20 m² pourra stocker du matériel sportif plus imposant et même vous servir d’atelier
  • au-delà de 20 m², l'abri peut être une véritable pièce à vivre (bureau, maisonnette) et constitue une véritable « dépendance » de votre habitat principal.

 

 

Choisir le matériau de construction

 

Le bois est sans aucun doute le matériau qui présente le plus d’avantages. Tout en étant écologique et esthétique il présente une grande facilité de mise en œuvre.

 

Vous pouvez envisager différentes essences de bois :

  • Le pin naturel :  abordable mais nécessite un traitement d’entretien régulier,
  • Le sapin : très dense donc très résistant, avec peu de traitement,
  • L'épicéa : essence résistante et bon marché
  • Le cèdre : naturellement imputrescible
  • Le bois autoclave : traitement d’essences telles que le pin et l’épicéa, ces derniers demanderont donc dans ce cas moins d'entretien.

 

La tôle ondulée est particulièrement adaptée aux petits abris de moins de 5 m² mais son aspect est inesthétique (assez industriel).  Toutefois sa facilité d’entretien le rend intéressant.

 

Le PVC est traité afin de résister aux rayons UV et aux variations climatiques, permettant ainsi de ne pas se décolorer. Il présente l’avantage d’être résistant aux chocs et étanche.

 

Si vous désirez installer un abri qui résistera durablement dans le temps, le parpaing est le matériau idéal. Un abri maçonné est toutefois plus long à construire, mais il résistera aux assauts du temps et du climat. C'est le matériau de construction le plus fiable et le plus durable mais également le plus cher.

 

 

Préparer son terrain

 

La préparation du terrain est une étape incontournable avant la construction d'un abri de jardin. Pour bien préparer votre terrain :

  • Délimitez l'emplacement de l'abri avec des piquets en bois plantés dans la terre, reliés entre eux à l'aide d'une corde.
  • Retournez la terre
  • Retirez les racines et les cailloux
  • Tassez le sol à l'aide d'un rouleau à aplanir.

 

 

Pour tous vos travaux d’aménagement de jardin, n’hésitez pas à nous contacter.

Nous vous accompagnerons dans votre projet.