Qu’il soit de style industriel ou résolument moderne le loft fait rêver ! En effet, une grande surface, une magnifique hauteur sous plafond, peu de cloisons permettant une circulation facile et optimisant la luminosité de votre habitat, qui n’en a pas rêvé.

C’est également l’occasion de partir d’une feuille blanche et de laisser libre court à son imagination pour aménager ce vieux hangar, ce local commercial ou cet immeuble industriel en une habitation hors du commun qui sera le reflet de votre personnalité et de votre philosophie de vie.

Les axes principaux dans le cadre de l’aménagement d’un loft sont les notions d’espace, de volume et de luminosité.

 

Toutefois, il est important de respecter quelques principes de base et de se faire accompagner par des professionnels lors de l’aménagement ou la rénovation de son loft.

 

 

Le changement de destination du local

 

Un loft a bien souvent été un local industriel ou professionnel transformé en profondeur pour en faire un lieu d’habitation ou un atelier loft.

 

Cette rénovation est considérée juridiquement comme un changement de destination du local. Cette démarche administrative peut être limitée par les dispositions de certains PLU (Plan Local d’Urbanisme) visant à maintenir un bassin industriel sur la commune ou le secteur concerné. En tout état de cause c’est le permis de construire ou la déclaration préalable (selon les cas) qui permettra à l’Administration de statuer sur ce changement de destination. Il est donc impératif de demander une autorisation de changement de destination afin que l’affectation de votre bien devienne l’habitation. Mais, lorsque cela concerne un projet d’acquisition immobilière, il faut également veiller à anticiper les clauses suspensives dès le compromis de vente et ceci en cas de refus de permis de construire, refus de changement de destination voire même préemption en cours. Il est donc préférable, dès que le projet d’achat se concrétise, de se rapprocher du service d’urbanisme de l’arrondissement ou de la commune concerné.

 

 

Viabilisation du local pour en faire une habitation

 

Le local, qui vous a tant séduit par son potentiel sans limite, doit cependant désormais apporter tout le confort nécessaire à l’habitation. Il est donc important de vérifier avant l’achat si les réseaux d’eau, électricité et gaz sont raccordés ou prêts à l’être. La viabilisation du loft peut faire notablement augmenter la facture si les raccordements nécessaires doivent être réalisés sur plusieurs mètres et dans des conditions techniques complexes.

De plus, vous devrez vous renseigner au préalable sur la présence de produits polluants, en effet les locaux à destination professionnelle ou industrielle ne répondent pas aux mêmes exigences que ceux d’habitation. A ce titre, seul un diagnostic amiante est obligatoire, les autres diagnostics immobiliers obligatoires en cas de vente de locaux d’habitation sont dans ce cas inexistants. Il faudra donc être vigilant concernant l’électricité et surtout le plomb.

 

 

Quel budget ?

 

La rénovation complète d’un local en loft ne coûte pas forcément moins cher que la rénovation d’un appartement classique mais sera moins onéreux que la construction d’une maison. Il faut ainsi compter entre 800 et 1200 euros du m2 pour un rendu de qualité.

L’effet industriel souvent recherché a toutefois un coût, la résine au sol ou le béton ciré, l’utilisation de poutres et structures en métal sont autant d’aménagements et décorations à budget élevé.

 

 

Aménager un loft

 

L’aménagement d’un loft, même s’il représente un coût est l’occasion de se faire plaisir en terme d’agencement et de modularité.

Il ne faut toutefois pas perdre de vue quelques éléments fondamentaux. En effet, ses atouts et son orifginalité qui vous on séduits au départ peuvent devenir plus compliqué à appréhender une fois qu’on l’occupe. Il faut donc mettre l’accent sur :

La modularité : le loft est dans l’esprit de tous un espace complètement ouvert. Mais il faut également penser à l’aspect pratique. Il faut donc prévoir la possibilité d’isoler temporairement certains espaces sans les fermer définitivement afin de ne pas rompre les perspectives. Vous pouvez y parvenir grâce à des claustras, des verrières, des panneaux à claire voie ou encore des mezzanines. Pour ces dernières pensez toujours à vérifier si vous disposez de la hauteur sous plafond nécessaire pour l’exploiter et l’occuper dans les meilleures conditions. Les escaliers et coursives « suspendues » sont également des éléments de second œuvre qui vous permettent de moduler les espaces.

L’isolation phonique : les ondes son ores se propagent grâce à l’air, qui par définition n’est pas contenu dans des espaces ouverts tels que des lofts. Pour isoler votre loft il faut imaginer des structures telles que des emboitements d’espaces. En mettant « des boites dans des boites » on intègre des vides d’air dans les parois. Il faut également installer des faux-plafond qui permettent une bonne isolation phonique. Evitez les escaliers et passerelles tout en métal.

Le chauffage : Veillez à avoir une bonne isolation thermique afin d’éviter le maximum de déperditions d’énergie et d’optimiser l’usage de votre système de chauffage. Un chauffage au sol peut être envisagé pour ce type d’habitation. Pour un confort d’intérieur optimal vous pouvez également compléter avec des systèmes d’appoint aussi efficaces qu’esthétiques comme un poêle à bois ou une cheminée. Ces systèmes de chauffage pourront même devenir l’élément central de la pièce de vie.

L’éclairage : Il ne doit pas être en reste lors l’étude de l’aménagement de votre loft. Il est rarement homogène en raison des cloisons vitrées en grand nombre ou de taille imposante sur certaines parties des façades ou de la toiture. Ainsi afin d’optimiser la diffusion de la lumière naturelle il faudra imaginer des aménagements avec des verrières d’intérieur ou créer des puits de lumière.

 

Décorer un loft

Lorsque l’on pense loft, on pense à ambiance industrielle. En effet, lorsque des lieux tels que des usines ou des hangars ont été réhabilités, bien souvent, leur propriétaire ont souhaité redonner l’âme originelle du lieu tout en le rendant habitable au quotidien. Dans ce cas des matériaux tels que le métal, le verre, les briques ou le béton seront utilisés. Afin de ramener un peu de chaleur nous pouvons également utiliser le bois brut pour les marches d’escalier ou le sol des mezzanines par exemple.

Mais de plus en plus, des lofts sont créés dans des appartements mal agencés ou dans des locaux commerciaux sans histoire industrielle. Nous pourrons alors dans ce cas opter pour une version plus moderne, épurée en jouant avec les couleurs claires, la lumière et les éléments de décoration suspendus pour créer le contraste dans les volumes.

 

Le loft comme toute habitation doit raconter une histoire, ressembler à celui qui l’a imaginé, alors laissez-vous tenter par l’aventure !

 

Besoin d’aide pour la rénovation ? L’aménagement d’un loft nécessite l’œil exercé d’un professionnel pour en faire ressortir tout le potentiel. Le courtier en travaux de la maison des travaux Paris 17 pourra vous aider dans cette aventure et vous guider dans l’élaboration de votre projet. De plus ses partenaires, tels que les architectes d’intérieur et les entreprises sélectionnées par ses soins vous permettront de parvenir à réaliser votre rêve.